Ouverture du « MuCEM » et « Transhumance » en point d’orgue

              Sans  doute que ce week-end de début juin restera l’un des moments forts de Marseille-Provence 2013. En effet, deux événements ont célébré chacun de manière singulière un printemps où notre ville, poursuivant sa métamorphose, semble enfin renaître pour offrir à tous de spectaculaires  occasions de se réjouir.

Sous le ciel du MuCEM

Sous le ciel du MuCEM

     Et même si les circonstances nous ont privées, mes complices et moi, de vivre ensemble l’ouverture du  MuCEM, le fameux et très attendu Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, et avant que nous nous y retrouvions au plus vite pour en visiter les expositions, permanentes et temporaires, j’ai malgré tout pu profiter de ces journées offertes aux visiteurs. Je dois admettre que j’étais ce samedi-là impatiente de pénétrer cet imposant bâtiment, à l’architecture admirable, que Rudy Ricciotti a imaginé et réalisé avec une maîtrise talentueuse et impressionnante. Depuis de nombreux mois déjà, j’avais suivi avec mes amies l’évolution favorable des travaux et immédiatement séduite par sa structure originale j’avais bien hâte d’enfin le découvrir, à l’extérieur comme à l’intérieur. Je n’ai pas été déçue. Une situation exceptionnelle sur la rade de Marseille, à proximité du Vieux-Port et du centre ville, un agencement inventif permettant de déambuler tout en profitant de la vue sublime sur la mer et le plaisir de rejoindre le Fort Saint-Jean par une passerelle sur laquelle même les plus sujets au vertige ne peuvent que se sentir en sécurité. Un extérieur donc totalement réussi. Quant aux expositions proposées, temporaires ou permanentes, trop de monde pour en profiter et vraiment les apprécier. Il faudra y retourner. Avec Agnès et Laure évidemment. Juste une légère impression de déjà-vu et de rien à la hauteur du lieu. Mais je me trompe peut-être, et j’attends d’arpenter les différentes salles pour me prononcer. En tout cas, le succès de ce Musée me semble autant lié à la beauté de son architecture remarquable qu’à son site extraordinaire, entre ciel, terre et mer.

      Et le lendemain, ce dimanche 9 juin où la pluie a heureusement épargné l’arrivée de la fameuse Transhumance en notre cité, Marseille à la fois Capitale de la Provence et de la Culture, je n’ai pas voulu rater le passage sur la Corniche des chevaux et de leurs cavaliers, qui ont déboulé dans nos rues comme un cortège joyeux et ludique, et comme un point d’orgue au projet inédit imaginé par le très charismatique Théâtre du Centaure.

Arrivée de la Transhumance sur la Corniche à Marseille

Arrivée de la « Transhumance » sur la Corniche à Marseille

A la fois vecteur d’une partie de notre culture régionale, voire folklorique, et performance unique, cette aventure offre aux milliers de badauds, familles et amis, jeunes et vieux amassés le long de la côte, dans une ambiance festive et jubilatoire, un spectacle magnifique en même temps qu’anachronique. Voir ces fiers cavaliers, ces chevaux et ce bétail partis depuis le 17 mai de Chateaurenard et passés par tant de cités provençales, les voir caracoler sous les bravos de la foule enthousiaste était en soi un moment jouissif et émouvant. Car soudain, à travers ces deux événements mémorables, l’ouverture au public du MuCEM et l’arrivée de la Transhumance, j’ai senti en tous ceux que j’ai croisés le réel plaisir de partager, de vibrer, de vivre tout simplement ensemble des moments où la Culture devient le lien de tout ce qui nous unit.

Sylvie, juin 2013 

A propos AssociatEyes

Les complices s’enrichissent, proverbe mis au goût du jour par Paul ELUARD ET Benjamin PERET, La Révolution surréaliste (1925)
Cet article, publié dans Actualité, Architecture, Contemporain, Culture, Musée, Non classé, Patrimoine, Sculpture, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ouverture du « MuCEM » et « Transhumance » en point d’orgue

  1. Magnifique la fête des cavaliers et des chevaux de la Transhumance; j’adore ça et la Camargue.
    Merci pour le partager.

  2. Sylvie Puech dit :

    Une bien belle Transhumance en effet, et un hommage à notre Provence. merci pour votre fidélité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s