L’autre Moi-même, l’Animal / Avec affinité Comme des Bêtes sur le Web

« Comme des bêtes, Web-documentaire. Mis en ligne le 24 septembre 2014. Ecrit par Judith Sibony. Conception interactive : François Le Gall. Une coproduction francetv nouvelles écritures et Balina Films. Véritable immersion dans les coulisses de spectacles associant hommes et animaux, ce web-documentaire raconte comment, en prenant l’animal pour partenaire de scène, l’homme apprend à mieux écouter son instinct et celui d’autrui. » (Source Nouvelles écritures/francetv)

« Le site web COMME DES BÊTES est un site internet accessible à l’adresse URL http://comme-des-betes.nouvelles-ecritures.francetv.fr et s’adressant à un large public. / Le Site a pour objet un web documentaire en forme de jeu sensoriel dans lequel l’Utilisateur est invité à danser avec artistes et animaux. Il fait ainsi l’expérience d’une écoute totale de l’autre et de lui-même. » (Source http://comme-des-betes.nouvelles-ecritures.francetv.fr  / CGU / Mentions Légales /)

« Le site web COMME DES BÊTES est un site internet … qui… a pour objet un web documentaire en forme de jeu sensoriel… »

« On me dirait qu’est-ce que c’est pour vous qu’un animal ? Je répondrais : c’est l’être aux aguets » Gilles Deleuze (Générique d’introduction : Le Bestiaire / Samedi et dimanche à 5h08 / France Inter)

Pour une fois, j’évoque une découverte de mes randonnées sur le web, qui n’est pas totalement étrangère à Marseille, puisque l’expérience que propose Comme des Bêtes, nous avons pu la vivre ici dans nos rues…

9 juin 2013, L’arrivée à Marseille de  TransHumance / Marseille-Provence 2013 / Sur le site de mp2013.fr/TransHumance  &  sur le site du Théâtre du Centaure /

Camille sur ses trois chevaux… 9 juin 2013, L’arrivée à Marseille de TransHumance / Marseille-Provence 2013 /

9 juin 2013, L’arrivée à Marseille de TransHumance / Marseille-Provence 2013 / Sur le site de mp2013.fr/TransHumance & sur le site du Théâtre du Centaure /

« Imaginer Je voudrais fermer les yeux et croire en quelque chose d’impossible : Des animaux et des hommes marcheraient ensemble… Marcher… Séparer… Réunir… Dessiner… Ce sera une peinture pour le regard des oiseaux. Et aux dessus des villes et au dessus des champs on verra le paysage d’en haut et nous dedans… Nous ne savions pas que c’était impossible alors ensemble, nous l’avons fait : TransHumance » (Manifeste / Camille & Manolo – Directeurs artistiques de TransHumance)

Au cours de 2013 : L’année de Marseille-Provence, Capitale Européenne de la Culture (article inventaire de #mp2013), un des plus beaux moments du New Swing of Marseille-Provence 2013 fut le passage de milliers d’animaux, moutons, chevaux, chèvres… dans les rues de Marseille, une déambulation fantastique qui avait débuté en Provence à Cugnes-Les-Pins le 17 mai 2013 pour l’accueil des italiens et le départ de l’aventure…

Notre Capitale Européenne de la Culture fut plus que l’année d’une cité, celle d’un territoire uni le temps de manifestations qui l’ont jalonnées. TransHumance a été l’événement phare ouvrant la période estivale. Un des beaux projets, un peu fou au commencement, que @RochGiraud, ex-Dircom adjoint de MP2013, m’avait dit, avec une fierté contenue dans la voix, son bonheur d’avoir contribué à son aboutissement. Comme lui, les Marseillais et les Visiteurs de Marseille-Provence 2013 se souviendront de cette œuvre poétique, collective,… entre contemporanéité et tradition, entre urbanité et nature,… qui nous a réunis et transportés tel un atavisme, du passé dans l’actualité. Une procession dominicale, contemplative et nonchalante, rappelant les marchés aux bestiaux accompagnés de festivités et de foires populaires. Le départ est sur l’esplanade du J4, en face du MuCEM, Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, ancien Musée National des Arts et Traditions Populaires, tout un symbole. Une évocation a bon escient de nos traditions populaires, non élitistes, simplement culturelles. Même si au dessus du vol des goélands, le ciel était gris, les nuages laissaient passer une lumière blafarde en ce  9 juin 2013, week-end d’ouverture du MuCEM. Les visiteurs étaient au rendez-vous et attendaient de voir passer moutons, chèvres, boucs, taureaux, ânes… bergers et cavaliers. Ils applaudissaient entre deux sons de cloches… L’église Saint-Laurent était à l’unisson de la TransHumance en ce dimanche matin… Une harmonie entre les bruissements des vents, des feuillages, des animaux, des hommes, des véhicules, des édifices… et nos pensées absorbées, s’était étendue in situ, entre le Fort Saint-Jean et la Grand-Port Maritime. TransHumance a traversé Marseille du Nord au Sud, rasant la côte sur presque toute sa longueur, soulignant cette façade entre montages et mer…

« Cheminer, relier les altérités, faire route ensemble par-delà les frontières qui nous séparent… Le Centaure sera le guide de cette mythologie contemporaine car il incarne la réunion de l’Homme et de l’Animal, du Social et du Sauvage, de l’Humain et de la Nature. » Camille et Manolo (Théâtre du Centaure / La philosophie du projet/mp2013.fr)

« Le site web COMME DES BÊTES est un site internet accessible à l’adresse URL http://comme-des-betes.nouvelles-ecritures.francetv.fr et s’adressant à un large public. / Le Site a pour objet un web documentaire en forme de jeu sensoriel dans lequel l’Utilisateur est invité à danser avec artistes et animaux. Il fait ainsi l’expérience d’une écoute totale de l’autre et de lui-même. » (Source http://comme-des-betes.nouvelles-ecritures.francetv.fr  / CGU / Mentions Légales /)

« Comme des Bêtes » : Entre art et animalité une expérience sensorielle à vivre en cliquant sur l’image…

« Le site web COMME DES BÊTES est un site internet accessible à l’adresse URL http://comme-des-betes.nouvelles-ecritures.francetv.fr et s’adressant à un large public. / Le Site a pour objet un web documentaire en forme de jeu sensoriel dans lequel l’Utilisateur est invité à danser avec artistes et animaux. Il fait ainsi l’expérience d’une écoute totale de l’autre et de lui-même. » (Source http://comme-des-betes.nouvelles-ecritures.francetv.fr / CGU / Mentions Légales /)

Avec Comme des Bêtes, nous retrouvons les mêmes notions philosophiques… dans une création artistique où l’Art, le Théâtre, la Danse… les acteurs ; les oiseaux, les chevaux, les danseuses et les performeurs, les connexions entre Nature et Culture, Animalité et Humanité… sont analysés à travers nos cinq sens. Ce web documentaire astucieux et intuitif propose de façon ludique d’appréhender un ensemble de réflexions sur notre perception des animaux et de nous-mêmes, en nous invitant à nous voir dans le regard des uns ou des autres. Une alternance et un questionnement progressif nous conduisant à choisir de nous incarner dans l’oiseau ou le cheval.

Je suis consciente d’être une carnassière comme d’autres hommes, d’autres animaux et quelques fleurs… Ma Nature entre en contradiction avec ma Culture idéale. Idéalisée. Par une Morale bienveillante, socialement consensuelle, mon éthique me dicte que ma Culture contient ses propres inhumanités… L’Histoire nous retrace régulièrement des événements où les uns se jugent meilleurs par rapport aux autres, « il fut un temps pas si lointain où certains hommes étaient assimilés à des animaux »… Une perception que l’on pense dans notre démocratie bien policée, passée d’actualité. Je l’entends encore… Je le vois encore… Qui suis-je pour m’assimiler, pour me distinguer d’autres vivants ? Qui est Acteur de l’Univers ? Quoi est Objet du Monde ? La loi du 30 octobre 2014 nouvellement votée à l’Assemblée Nationale m’annonce que « les animaux ne sont plus des meubles »*… comme je l’avais appris à l’école… Bon ! Je m’en doutais depuis un moment, les grecs dans l’antiquité aussi… Mettre une distance entre moi et d’autres êtres sensibles, me permet sans doute d’atténuer ma responsabilité dans leur mort. Mettre ma conscience à l’abri de la culpabilité, c’est mon humanité vis-à-vis de moi-même… Les animaux se dévorent entre eux tous les jours dans la nature… sans que cela nous pose problème. Nous qui tenons la Nature « sauvage » pour acquise et à distance de nos villes, de nos campagnes… Evidemment Dangereuse… Que devons nous penser de ce tigre aperçu en Seine-et-Marne, de ces crocodiles dans les égouts de New-York ou de Paris, de ce cobra dans le Parc Pierre Puget, ou de la Panthères des Calanques… Est-ce que nous exprimons de la crainte ou du désir aux travers de nos phantasmes ? Cette nature d’où nous venons, nous manque-t-elle ? Ce contact perdu avec nous-mêmes… Avec cette connaissance des Autres Vivants, de Nous-Mêmes… C’est cette envie de connexion que je retrouve dans Comme des Bêtes… Une affinité retrouvée… Que ce soit dans la rue, sur la scène d’un Théâtre… ou sur le web, comme un être aux aguets…

J’ai commencé cet article par un passage du désormais célèbre et succulent Abécédaire de Gilles Deleuze. Au final je vous offre en conclusion cette interview qui laisse les choses, nos interrogations, en suspens… Car Notre histoire avec Nous-mêmes, les Animaux et Les Histoires de nos pensées, de nos conceptions de Nous-mêmes et du Monde, cette Histoire n’est pas finie…

Laure, Marseille, 8 novembre 2014. 

Le passage qui m’intéressait le plus par rapport à l’article va de la 15ème minutes à la 20ème environ, vous pouvez le voir en suivant ce lien : L’Abécédaire de Gilles Deleuze – Animal 04/05 – 1 Translation(s) | Dotsub.

Vous pouvez ainsi en voir plus sur Youtube L’Abécédaire de Gilles Deleuze DVD1 (vidéo ci-dessus) et vous procurez les DVDs aux Editions Montparnasse.

Les Liens :

TransHumance sur le site de Marseille-Provence 2013 (mp2013.fr) / La traversée de Marseille, 9 juin 2013 en Images sur la galerie Flickr / La Carte interactive / TransHumance est né d’une proposition artistique du Théâtre du Centaure, associé à Equi’Créa, produite par Marseille-Provence 2013. / Sur le site du Théâtre du Centaure /

– L’article de Sylvie de juin 2013 : Ouverture du « MuCEM » et « Transhumance » en point d’orgue

Comme des Bêtes, Nouvelles Ecritures sur le site édité par Francetv.fr / Pour en savoir plus sur le site de Luc Petton, Compagnie Le Guetteur et sur le site de Camille & Manolo, Théâtre du Centaure

 « Comme des bêtes », webdocumentaire sensoriel, interview de Judith Sibony sur Le Monde.fr et aussi sur le PlateauTele.francetv.fr

– Jusqu’en août 2014, j’écoutais aussi cette émission de France Inter, Vivre avec les Bêtes par Elisabeth de Fontenay et Allain Bougrain Dubourg le dimanche de 15h à 16h, plus ou mois par intermittence, au cours de ces quatre années de diffusion. Ils y annonçaient cette loi…

* Les animaux ne sont pas des «meubles», l’Assemblée confirme, Par Caroline Piquet (Le Figaro.fr) « Les députés, qui procédaient jeudi [ 30/10/2014 ] à une nouvelle lecture du projet de loi relatif à la modernisation et à la simplification du droit et des procédures, ont entériné l’amendement qui donne aux animaux la qualité «d’êtres vivants doués de sensibilité».

* Dont voici le compte rendu intégral sur le site de l’Assemblé Nationale, notamment lArticle 1er bis : Troisième séance du jeudi 30 octobre 2014 / Compte rendu Intégral / Session ordinaire de 2014-2015 / Assemblée nationale XIVe législature (Travaux en séance > Les comptes rendus > Les comptes rendus de la session > Compte rendu intégral).

– Dans l’actualité aussi : « L’animal est une personne », Franz-Olivier Giesbert, aux éditions Fayard, octobre 2014, si vous l’avez lu, n’hésitez pas à laisser un commentaire…

– Et à lire aussi sur Persée.fr : « Les animaux dans la cité: pour une histoire urbaine de la nature » de Caroline Hodak (In: Genèses, 37, 1999. Sciences du politique. pp. 156-16, doi : 10.3406/genes.1999.1602)

– Et puis sur la même recherche, à suivre: Appel à communication : Journées de la Société Française d’Histoire Urbaine (S.F.H.U.) / 15 et 16 janvier 2015 / « Animaux dans la ville, de l’Antiquité à l’époque contemporaine »…

A propos AssociatEyes

Les complices s’enrichissent, proverbe mis au goût du jour par Paul ELUARD ET Benjamin PERET, La Révolution surréaliste (1925)
Cet article, publié dans Actualités, Art, Culture, Laure, Photo, Photographie, Photos, Vidéo, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s